Help ! J'ai besoin d'aide

Quelques conseils pour vous aider dans les différentes étapes de la conception de votre podcast et dépasser les blocages.

Help ! Je n'ai pas d'idée de sujet

Un sujet, ce peut être plein de choses : un ou plusieurs portraits de personnes qui vous semblent intéressantes ; un lieu de travail dont vous aimeriez montrer les différentes facettes et le fonctionnement ; une question précise à laquelle vous souhaitez répondre ; un métier dont vous voulez suivre l’évolution… 

 

Tout peut potentiellement être un sujet, à condition que vous l’abordiez avec l’envie de faire naître une réflexion, une émotion chez votre auditeur et que vous trouviez des intervenants adaptés pour cela. Quelque soit votre sujet, c’est l’angle que vous choisirez qui fera la différence. Mieux vaut parler intelligemment du supermarché du coin que raconter des banalités en visitant la NASA !

Help ! Je ne sais pas qui interroger

Commencer par discuter de votre projet avec votre entourage proche. Parents, grands-parents, amis de la famille, parents de vos copains... Ils ont sûrement beaucoup à vous transmettre, et plein d'histoires à raconter.

Une fois que vous avez déterminé votre sujet, vous pouvez également contacter des personnes que vous ne connaissez pas : des professionnel.le.s dont le métier vous intéresse, des associations, etc.

Une autre option est d'interroger des passant.e.s dans la rue pour recueillir leur avis ou leur expérience. C'est ce qu'on appelle un micro-trottoir.

Help ! Je ne sais pas comment contacter les personnes qui m'intéressent

La première chose à faire, c’est d’en parler à votre entourage. Famille, profs, copains… Tous peuvent connaître quelqu'un qui connaît quelqu'un qui... Les scientifiques estiment qu’il nous suffit de 6 intermédiaires pour contacter n’importe qui dans le monde !

 

Ensuite, n’hésitez pas à fouiller sur internet pour essayer de dénicher une adresse mail ou un numéro de téléphone. Pour les personnes haut placées, pensez à contacter leur secrétariat. Si vos mails restent sans réponse, vous pouvez relancer les personnes par téléphone. 

 

En cas de refus ou d'absence de réponse, ne vous découragez pas : réfléchissez plutôt à des alternatives. Une autre personne pourra certainement parler du sujet qui vous intéresse.

Help ! Je ne sais pas comment faire mon montage ni par quel bout commencer

Avant toute chose, écoutez tous vos enregistrements pour évacuer ceux qui sont de mauvaise qualité ou moins intéressants que ce que vous attendiez.

A partir de là, reprenez votre plan de départ et tentez d’organiser les sons principaux (interviews et commentaires) en suivant le plan. N’hésitez pas à enlever encore des extraits : il y a certainement des répétitions, des choses moins essentielles, qui risquent de détourner l’auditeur du cœur du récit.

 

Ecoutez le résultat : est-ce que cela a du sens ? Est-ce que l’on comprend où vous voulez en venir ?

Si non, n’hésitez pas à réécrire en partie votre plan pour l’adapter aux enregistrements. Si oui, vous pouvez alors intercaler les sons “secondaires” : musique, bruits d’ambiance… 

 

Arte Radio donne de nombreux conseils aux monteurs débutants, à lire ici.

Help ! Je suis confiné.e

Même confiné.e, vous pouvez créer votre podcast en enregistrant vos intervenants à distance, par téléphone. Prenez le temps d'échanger une première fois avec eux sans enregistrer, afin de les mettre en confiance et d'avoir un échange plus naturel. Et là aussi, Arte Radio donne de précieux conseils pour enregistrer à distance !

LES 5 ERREURS À ÉVITER

Voici quelques erreurs "classiques" à éviter...

1) Faire lire un texte à ses intervenant.e.s

Afin d'avoir du contenu, d'être sûr-e que l'intervenant-e ne bute pas sur un mot, on peut être tenté-e de lui demander de préparer son texte à l'avance. Il faut absolument résister à cette tentation !

Ce qui fait la richesse de votre contenu ce sera justement le naturel de vos intervenant-e-s, leur façon de parler.

2) Faire du "doublage"

Si un de vos intervenant-e-s parle une autre langue, choisissez de préserver sa parole et de traduire dans un second temps ce qui est dit. Si vous faites du "doublage" l'identité sonore de votre documentaire aura totalement disparu.

3) Ne pas faire assez de montage

Vous avez recueilli des paroles et vous êtes fièr-e de votre contenu, c'est normal. Cependant, vous ne pourrez sûrement pas tout garder. Il faut garder votre sujet à l'esprit, accepter que certaines parties n'apportent rien à votre histoire, il faut savoir s'en séparer et couper au montage.

4) Utiliser des sons, des chansons qui ne sont pas libres de droit

C'est vrai qu'elle est chouette la dernière chanson de Rihanna... mais est-elle pour autant utilisable par tous ? Afin de ne pas être dans l'illégalité, vous devez prendre vos sons dans des bibliothèques sonores libres de droit.

5) Enregistrer sans prendre en compte son environnement

Vous n'allez pas recueillir vos sons dans un studio et c'est tant mieux ! Le monde extérieur est plein de sons que vous pourrez utiliser dans votre production sonore. Cependant attention : il ne faut pas que ces bruits viennent parasiter la parole de votre interlocuteur-rice. 

Une autre interrogation ? Vous pouvez contacter l'équipe de Une fois, une voix : unefoisunevoix@gmail.com